Les interprétations protestantes de l’Apocalypse (La Bible en Ses Traditions)

Je suis de retour en France après un séjour de trois mois à l’Ecole Biblique et Archéologique Française de Jérusalem. Comme j’ai eu l’occasion de l’expliquer dans une vidéo, je participais au programme de recherche « La Bible en Ses Traditions » dirigé par le fr. Olivier-Thomas Venard.

Pour conclure ma série de vidéos sur ce séjour, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous parler un peu plus en détail de mon travail. Le but de mon séjour était d’annoter l’Apocalypse afin de présenter la réception protestante de ce livre.

Le protestantisme contient en son sein de nombreux courants, toutefois les interprétations protestantes de l’Apocalypse ne recoupent pas les différentes dénominations. Une première tâche consistait donc déjà à repérer les grandes tendances de l’exégèse protestante et à sélectionner pour chacune d’elles quelques commentateurs clefs, les plus représentatifs.

On peut historiquement distinguer trois grands types d’interprétation de l’Apocalypse : le prétérisme, l’historicisme et le futurisme. On peut distinguer ces trois approches en fonction de leur compréhension des chapitres 4 à 19. D’une manière simplifiée, on peut dire que les prétéristes considèrent que les prophéties décrites dans ces chapitres 4 à 19 ont déjà été accomplies, les historicistes qu’elles sont en cours d’accomplissement et les futuristes qu’elles vont s’accomplir.

Une fois cette typologie établie, j’ai sélectionné des commentateurs représentatifs des différents points de vue.

 

Approches Prophéties d’Apocalypse 4 à 19 Représentants
Prétérisme Déjà accomplies : chute de l’empire romain ou destruction de Jérusalem Hugo Grotius, Henry Hammond
Historicisme En cours d’accomplissement : ces prophéties décrivent l’histoire de l’Eglise Thomas Brightman, John Gill, John Wesley
Futurisme Accomplissement futur : ces prophéties décrivent « la fin des temps » John N. Darby, C. Scofield

 

A côté de cette annotation linéaire couvrant les 22 chapitres de l’Apocalypse, j’ai aussi proposé plusieurs notes de synthèse sur des points précis, par exemple : « dispensationalisme », « sionisme chrétien », « millénarisme », etc.

Le tout est destiné à un travail de publication en version papier (un commentaire de l’Apocalypse) et en ligne. Pour cette version en ligne, le texte se présente sous forme d’un rouleau, qu’il est déjà possible de consulter à cette adresse. Les traductions et les notes seront complétées au fur et à mesure.

Version vidéo

A propos David Vincent 201 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.
  • bibletude .org

    …et qu’en est-il des interprétations spirituelles ?

    N’est-il pas paradoxal qu’une interprétation spirituelle ait plus de réalité, ici et maintenant, qu’une autre interprétation plus littérale ?

    Tout d’abord, tout ce qui vient de l’Esprit de Dieu est valable ici et maintenant (donc également pour les ici et maintenant du passé, et les ici et maintenant du futur) …et concerne tout peuple, toute tribu, toute langue, toute nation, toute personne.

    Le livre de l’Apocalypse nous révèle le monde spirituel.
    Il s’agit de toi, maintenant, là où tu te trouves.

    Le monde spirituel étant la source de tout ce qui se produit dans le monde psychique et dans le monde matériel (la Bible parle en effet DES mondes), chacun pourra reconnaître dans l’Apocalypse, à toute époque et en tout lieu, la description de ce qu’il observe ou vit.

    http://apocalypse.bibletude.org

    • Bonjour bibletude,
      C’est une bonne question ! Je n’ai pas trouvé de commentaires protestants (avant 1950) qui avaient cette approche spirituelle.
      Cependant, si tu as des références n’hésite pas à les partager, le travail peut être complété.

      • bibletude .org

        Les Pères de l’Église ont parfois utilisé cette approche (Césaire d’Arles, p.ex., mais partiellement).

        Origène interprétait l’AT spirituellement: d’autant plus devons-nous le faire avec le NT…!

        Ensuite, comme pour les grandes énigmes de la science où il cherche LA formule qui explique tout, l’esprit scientifique (et saint) cherche une solution permettant de rassembler toutes les interprétations du Livre de l’Apocalypse de manière à obtenir une vue d’ensemble qui embrasse et explique le tout et qui couvre tous les âges pour aboutir à ce qui est, ici et maintenant (une interprétation particulière, comme on en voit tant, reste limitée à un lieu, une époque, une culture, etc., alors qu’une interprétation spirituelle, vue avec l’oeil spirituel de Dieu, nous amène droit au but, met le doigt directement sur des sujets concrets, ici et maintenant).

        Ainsi, interpréter la Bible :
        – littéralement – puisqu’elle vient de Dieu, qui Seul est la réalité
        – spirituellement – car elle est inspirée par le Saint-Esprit
        tout en évitant les hautes sphères d’interprétations « spiritualisantes », sans lien avec la réalité de tous les jours.

        C’est ce que j’appelle interprétation par l’expérience, ou interprétation littéralement spirituelle (cette approche du haut – Esprit – vers le bas – réalité quotidienne – nous donne l’assurance que notre compréhension des écritures sera la plus réelle possible, car tout procède de Dieu, qui est Esprit).

        Tu me diras : quelles sont tes sources ? où vas-tu chercher cela ?

        Je répondrai : il faut un début à tout – les pionniers n’ont pas de sources à citer – sauf, dans ce cas, la Bible. Pour en savoir plus : http://apocalypse.bibletude.org

        • Bonjour bibletude,
          Les commentaires des Pères de l’Eglise ont été pris en considération, mais comme je l’indique dans l’article de mon côté je travaillais sur les commentaires protestants.

          Par ailleurs, le but de cette étude n’était pas de proposer quelque chose de nouveau, mais de présenter la réception historique qui a déjà pu se faire.

          A bientôt,

  • Pistis

    Le problème de ce dernier livre, qui ne l’est somme doute pas, c’est sa datation et la période qu’il embrasse. Les mouvements religieux sectaires utilisent cette fin du monde comme à venir alors qu’elle est déjà venu.

    • bibletude .org

      Il existe une solution à tous les problèmes d’interprétation du Livre de l’Apocalypse, à savoir faire un zoom arrière et considérer que cette révélation (apocalypse signifie révélation) couvre tous les âges: c’est une révélation de ce qui est, ici et maintenant.

      Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie (Jean 6:63)

      La meilleure manière d’interpréter la Bible est de la prendre simultanément :
      – littéralement – puisqu’elle vient de Dieu, qui Seul est la réalité
      – spirituellement – car elle est inspirée par le Saint-Esprit
      ce qui ne veut pas dire qu’on va rester dans les hautes sphères d’interprétations « spiritualisantes », sans lien avec la réalité de tous les jours : au contraire, cette approche du haut (Esprit) vers le bas (Réalité quotidienne) nous donne l’assurance que notre compréhension des écritures sera la plus réelle possible, car tout procède de Dieu, et Dieu est Esprit.

      Une interprétation particulière, comme on en voit tant, reste limitée à un lieu, une époque, une culture, etc.
      Une interprétation spirituelle, vue avec l’oeil spirituel de Dieu, nous amène droit au but, met le doigt directement sur des sujets concrets, ici et maintenant.

      Pour cette raison, on peut parler d’interprétation par l’expérience, ou d’interprétation littéralement spirituelle.

    • Bonjour Pistis, d’un point de vue exégétique et théologique, je suis tout à fait d’accord avec toi, puisque je suis prétériste.

      • Pistis

        Ah je viens de découvrir que je suis également prétériste.
        Merci David pour tes articles.
        Bonne semaine et au plaisir de te lire.
        Pistis.

  • Jean-Louis MILLER

    Bonjour,
    Voilà ma question:
    Si l’on considère que les chapitres 4 à 19 de l’apocalypse sont accomplis, il nous les trois derniers. Après le chapitre 19 vient le 20 et dans ses 7 premiers versets Jésus revient pour régner pendant mille ans avec ceux qui sont morts au nom de Christ ainsi que ceux qui n’ont pas adoré la bête.
    Nous serions donc en ce moment dans cette période de mille ans. Si tel est le cas je ne pense pas que sous le règne de Jésus il y ai des attentats suicides ou la persécution des Chrétiens. Satan est lié et n’a plus aucune influence jusqu’à ce qu’il soit relâché.
    Pouvez vous m’en dire plus ?

    Merci

    • Bonjour Jean-Louis,
      Si l’eschatologie t’intéresse, je te recommande ma série d’études où je présente le prétérisme :
      http://didascale.com/sommaire-les-chretiens-et-la-fin-du-monde/

      Je la compléterai à l’occasion avec notamment un article sur le millenium.

      A bientôt,

      • Jean-Louis MILLER

        Bonsoir,
        J’ai lu avec intérêt l’ensemble de votre dossier. Il me restera à tout revoir en détail. Je me pose une nouvelle question à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse.
        Apocalypse 13 versets 16 et 17: Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
        Qu’en est’il ? si l’on considère que tout ce qui est annoncé l’est dans un sens linéaire.
        Merci