Les catastrophes naturelles sont-elles un signe de la fin des temps?

En ce moment, l’actualité est marquée par de nombreuses catastrophes naturelles. Outre l’aspect dramatique de ces évènements, je dois avouer que ce qui me peine c’est aussi la réaction de certains chrétiens sur les réseaux sociaux.

En effet, je vois régulièrement des chrétiens affirmer que ces catastrophes seraient des signes de la fin des temps qui annonceraient le retour prochain de Jésus. Dans le passé, j’ai déjà abordé cette question, en expliquant par exemple pourquoi Jésus ne reviendrait pas en septembre 2015, mais j’aimerais, au vu de l’actualité, reprendre ce sujet.

Le problème de ces affirmations

Ces affirmations posent à mon avis deux problèmes majeurs :

  1. Elles sont bien souvent une source d’inaction, car elles cachent derrière elles une vision fataliste des évènements.
  2. Elles discréditent l’Evangile auprès des non-croyants. Outre le fait que ces déclarations sont à mon avis assez malvenues, leur démenti, qui se manifeste de façon évidente puisque l’histoire continue, ne peut que contribuer à ridiculiser le message chrétien.

Quelle vision de l’avenir ?

Ces affirmations sont fondamentalement basées sur une théologie futuriste. Les chrétiens qui y adhèrent pensent que toutes les prophéties bibliques « sur la fin des temps » concernent la destruction du monde et seront forcément amenées à se réaliser.

De mon côté, je pense que c’est une double erreur et je propose une approche alternative : la théologie prétériste.

Qu’est-ce que le prétérisme ?

Le « prétérisme » est un terme peu connu dans le monde francophone et moi-même j’y ai adhéré avant de connaître ce mot. Ce n’est que plusieurs mois après, que j’ai découvert que d’autres personnes partageaient aussi mes convictions sur ce sujet et que cette vision doctrinale s’appelait « le prétérisme ».

Pour les prétéristes, la « fin du monde » décrite dans la Bible ne renvoie pas à une destruction de notre planète Terre ou à une fin brutale de l’histoire humaine, mais à la fin de l’Ancienne Alliance. Par ailleurs, les prophéties bibliques ne sont pas des prédictions fatalistes qui devraient nécessairement se réaliser, mais plutôt des avertissements divins pour remettre l’humanité dans le droit chemin.

Conclusion

J’ai pris l’exemple des catastrophes naturelles, car j’ai décidé de rédiger cet article suite à des posts facebook qui traitaient de ce thème. Mais ces remarques sont tout autant valables pour les questions géopolitiques, notamment celles qui concernent le Moyen-Orient.

Un livre est actuellement en cours d’écriture. En attendant, pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus, j’ai développé tout cela dans une série d’articles sur la fin des temps où j’expose un peu plus en détail le point de vue prétériste.

A propos David Vincent 209 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.
  • Shor L.

    Bonjour David,
    Jésus a annoncé la destruction du temple et le temple fut bien détruit. Ce fut bien physique et non point métaphysique!

    Il y a certes dans les phases prophétiques annoncées par le Seigneur un abolissement de choses périmées pour le passage à la Nouvelle Alliance mais cela n’annihile pas pour autant les prophéties qui s’adressent aux choses physiques et sur leur accomplissement indubitable.

    Comment justifies tu donc la prophétie de l’apôtre Pierre qui s’adresse aux choses physiques et selon laquelle il est dit : 2 Pierre 3:5-13
    5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau,
    6 et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau,
    7 tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés
    pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.
    8 Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le
    Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
    9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-
    uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse,
    mais voulant que tous arrivent à la repentance.
    10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec
    fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle
    renferme sera consumée.
    11 Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété,
    12 tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les
    cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !
    13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.

    En effet, quand l’apôtre Pierre parle ici, il se base non pas sur des valeurs métaphysiques mais bien sur des faits physiques et visibles.
    Le déluge de Noé n’était pas un fait invisible mais physique et visible. Il y a bien eu de l’eau physique qui a inondé une terre et a noyé des gens, l’arche n’est pas un mythe, et le salut de Noé avec ses sept autres n’est pas un fake ou un fait invisible mais une réalité physique et matérielle car ceux là ne se sont pas noyés.
    De même Pierre rappelle que la Parole de la bouche de Dieu a certes tout créée mais il rappelle que le Visible est créé par l’Invisible de sorte que notre bonne vielle planète terre est bien sortie de l’eau.
    Il ne parle donc pas de chose métaphysique, invisible et immatérielle ici, il parle du monde visible, de ce que l’on peut voir, toucher, sentir, palper au travers d’un corps fait de chair et de sang.

    Ainsi le CONTEXTE de la prophétie de Pierre n’est pas adaptable à l’Invisible mais uniquement au Visible, à notre Univers Physique et matériel, aux galaxies, soit l’ensemble de l’Univers Visible qui comprends la terre en son sein en quelque part dans la Voie Lactée.
    Concernant cet Univers Visible là, Pierre dit qu’il sera consumé par le feu de même que le déluge(qui je te le rappelle ne fut point métaphysique mais bien physique, matériel, palpable, visible).
    La différence majeure qu’il porte avec le déluge c’est que ce feu là sera très particulier car il consumera toute matière, soit tout l’univers visible(Cosmos, galaxie, étoiles, planètes, confins de l’univers visible etc… ) et tout ce qu’il renferme.

    Je comprends ton approche prétériste et je la respecte, mais j’estime aussi que le prétérisme ne peut, par un revers de main, balayer les prophéties qui s’adressent à notre réalité physique, puisque à l’évidence nous sommes nous aussi dans un corps physique fait de chair et de sang, de même que notre monde est bien physique, que la résurrection/transmutation des CORPS physique terrestre en CORPS Physique Spirituel n’est pas un fait métaphysique et invisible mais bien un fait physique, palpable, matériel.

    Nous sommes bien en accord de dire que les événements actuels ne veulent aucunement déclarer l’imminence d’un retour de Christ(qu’en savons nous par ailleurs puisque personne ne sait le jour et l’heure de l’avènement ?) mais ils confirment tout de même la parole du Seigneur qui parle d’une multiplication de phénomènes physiques qui seront tout autant de signes manifestant qu’on est dans un temps, une ère, une période qui est celle de la fin de toute chose, en gros un temps qui est bien le temps où il devra se manifester afin de mettre un terme à ce mode d’existence que nous connaissons actuellement.
    Nous ne pouvons non plus conclure que ces événements ne sont point envoyés par Dieu sur un monde impie car Lamentations 3:37 Qui dira qu’une chose arrive, Sans que le Seigneur l’ait ordonnée ?

    Nous ne prêchons point le défaitisme ou n’allons pas dans une vision alarmiste et apocalyptique d’un monde avant la parousie où tout ne sera que Chaos car le Seigneur lui même dit qu’il viendra quand les hommes diront « paix », « se marieront, marieront leurs enfants »…preuve que le monde ne sera point dans un état de chaos mondial comme le montre certaines fausses prédictions.

    Ce que je dis, c’est que ces événements confirment bien les prophéties du Seigneur, ne doivent point jeter sur nous du trouble, ni de l’alarme car nous savons que ces choses sont selon la Volonté de Dieu aussi dramatiques qu’elles puissent être et qu’ils constituent bien des signes annoncés par le Seigneur Jésus lui même.

    Ce qui serait a reprocher à une certaines classes chrétiennes c’est le caractère divinatoire que l’on donne aux choses, l’engouement charnel et la panique que cela engendre comme si le Seigneur n’avait pas averti et encore le déni par certains que ces événements n’ont strictement rien à voir avec les prophéties du Seigneur et ne sont pas des signes des temps dans lesquelles nous nous trouvons.

    Je ne suis pas dispentionaliste, pas plus que je ne suis prétériste mais je reproche à l’une et l’autre de ces visions de s’éloigner de la Vérité Biblique quand à certaines de leur conclusion.

    Bien à toi !

  • Shor L.

    Disqus commence vraiment à jouer au trouble fête en plaçant mes commentaires en spam. C’est une vraie plaie cette fonctionnalité !

    Mon Commentaire spammé :

    Bonjour David,

    Jésus a annoncé la destruction du temple et le temple fut bien détruit. Ce fut bien physique et non point métaphysique !
    Il y a certes dans les phases prophétiques annoncées par le Seigneur un abolissement de choses périmées pour le passage à la Nouvelle Alliance mais cela n’annihile pas pour autant les prophéties qui s’adressent aux choses physiques et sur leur accomplissement indubitable.
    Comment justifies tu donc la prophétie de l’apôtre Pierre qui s’adresse aux choses physiques et selon laquelle il est dit :
    2 Pierre 3:5-13
    5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau,
    6 et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau,
    7 tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés
    pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.
    8 Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le
    Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
    9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-
    uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse,
    mais voulant que tous arrivent à la repentance.
    10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec
    fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle
    renferme sera consumée.
    11 Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété,
    12 tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les
    cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !
    13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.
    En effet, quand l’apôtre Pierre parle ici, il se base non pas sur des valeurs métaphysiques mais bien sur des faits physiques et visibles.
    Le déluge de Noé n’était pas un fait invisible mais physique et visible. Il y a bien eu de l’eau physique qui a inondé une terre et a noyé des gens, l’arche n’est pas un mythe, et le salut de Noé avec ses sept autres n’est pas un fake ou un fait invisible mais une réalité physique et matérielle car ceux là ne se sont pas noyés.

    De même Pierre rappelle que la Parole de la bouche de Dieu a certes tout créée mais il rappelle que le Visible est créé par l’Invisible de sorte que notre bonne vielle planète terre est bien sortie de l’eau.
    Il ne parle donc pas de chose métaphysique, invisible et immatérielle ici, il parle du monde visible, de ce que l’on peut voir, toucher, sentir, palper au travers d’un corps fait de chair et de sang.
    Ainsi le CONTEXTE de la prophétie de Pierre n’est pas adaptable à l’Invisible mais uniquement au Visible, à notre Univers Physique et matériel, aux galaxies, soit l’ensemble de l’Univers Visible qui comprends la terre en son sein en quelque part dans la Voie Lactée.
    Concernant cet Univers Visible, Pierre dit qu’il sera consumé par le feu de même que le déluge(qui je te le rappelle ne fut point métaphysique mais bien physique, matériel, palpable, visible).
    La différence majeure qu’il porte avec le déluge c’est que ce feu là sera très particulier car il consumera toute matière, soit tout l’univers visible(Cosmos, galaxie, étoiles, planètes, confins de l’univers visible etc… ) et tout ce qu’il renferme.

    Je comprends ton approche prétériste et je la respecte, mais j’estime aussi que le prétérisme ne peut, par un revers de main, balayer les prophéties qui s’adressent à notre réalité physique, puisque à l’évidence nous sommes nous aussi dans un corps physique fait de chair et de sang, de même que notre monde est bien physique, que la résurrection/transmutation des CORPS physique terrestre en CORPS Physique Spirituel n’est pas un fait métaphysique et invisible mais bien un fait physique, palpable, matériel.

    Nous sommes bien en accord de dire que les événements actuels ne veulent aucunement déclarer l’imminence d’un retour de Christ(qu’en savons nous par ailleurs puisque personne ne sait le jour et l’heure de l’avènement ?) mais ils confirment tout de même la parole du Seigneur qui parle d’une multiplication de phénomènes physiques qui seront tout autant de signes manifestant qu’on est dans un temps, une ère, une période qui est celle de la fin de toute chose, en gros un temps qui est bien le temps où il devra se manifester afin de mettre un terme à ce mode d’existence que nous connaissons actuellement.

    Nous ne pouvons non plus conclure que ces événements ne sont point envoyés par Dieu sur un monde impie car Lamentations 3:37 Qui dira qu’une chose arrive, Sans que le Seigneur l’ait ordonnée ?

    Nous ne prêchons point le défaitisme ou n’allons pas dans une vision alarmiste et apocalyptique d’un monde avant la parousie où tout ne sera que Chaos car le Seigneur lui même dit qu’il viendra quand les hommes diront « paix », « se marieront, marieront leurs enfants »…preuve que le monde ne sera point dans un état de chaos mondial comme le montre certaines fausses prédictions.

    Ce que je dis, c’est que ces événements confirment bien les prophéties du Seigneur, ne doivent point jeter sur nous du trouble, ni de l’alarme car nous savons que ces choses sont selon la Volonté de Dieu aussi dramatiques qu’elles puissent être et qu’ils constituent bien des signes annoncés par le Seigneur Jésus lui même.

    Ce qui serait a reprocher à une certaines classes chrétiennes c’est le caractère divinatoire que l’on donne aux choses, l’engouement charnel et la panique que cela engendre comme si le Seigneur n’avait pas averti et encore le déni par certains que ces événements n’ont strictement rien à voir avec les prophéties du Seigneur et ne sont pas des signes des temps dans lesquelles nous nous trouvons.
    Je ne suis pas dispentionaliste, pas plus que je ne suis prétériste mais je reproche à l’une et l’autre de ces visions de s’éloigner de la Vérité Biblique quant à certaines de leur conclusion.

    Bien à toi !