Le chrétien et la maltraitance animale

Dans un article précédent, j’avais insisté sur la distinction, au sein du monde animal, entre les différentes espèces, certaines étant plus sensibles à la douleur que d’autres. En effet, il est évident que, contrairement aux insectes ou aux araignées, les animaux vertébrés ressentent la douleur et peuvent souffrir.

Or, aujourd’hui, de nombreux animaux sont exploités à cause de la convoitise humaine. Comment le chrétien doit-il se positionner face à cela ?

Tout d’abord, il faut noter que la Bible n’oublie pas les animaux :

« Tu n’emmuselleras point le boeuf, quand il foulera le grain. » (Deutéronome 25 : 4)

Contrairement à ce que dit l’apôtre Paul, qui propose une interprétation allégorique de ce passage (1 Cor 9 : 9-10 et 1 Tim 5 : 17-18), je pense que le rédacteur de ce texte, en édictant cette loi, se soucie bien de l’animal, et non du salaire des apôtres ou des autres ministres de l’Evangile.

Avant de voir comment les chrétiens devraient se positionner sur ce sujet et réfléchir sur les réponses qu’ils pourraient apporter, il est nécessaire de prendre conscience du problème. Pour cela, j’aimerais partager avec vous deux vidéos d’un Youtuber non-chrétien.

Ces vidéos ont été réalisées par Absol. C’est un Youtuber que je suis depuis quelques temps et qui produit, sur toutes sortes de sujets, des vidéos de très bonne qualité. Si je ne suis pas forcément toujours d’accord avec ce qu’il dit, j’apprécie sa démarche et son sérieux.

La première vidéo a pour but de sensibiliser les gens à la maltraitante animale. Cette vidéo a cependant été durement attaquée par les militants vegan et la seconde vidéo est une réponse adressée à ces militants.

En français (1), le terme de « vegan » désigne avant tout une idéologie qui rejette ce que ses adeptes appellent le « spécisme ». Pour eux, on ne devrait pas faire de distinction entre l’homme et les animaux.

Cette idéologie est clairement anti-biblique. La position d’Absol, même s’il n’est pas chrétien, est celle qui me paraît la plus conforme à l’Evangile : le chrétien doit se soucier du bien-être des animaux et leur éviter toutes souffrances inutiles, en particulier celles dues à la convoitise de l’homme, sans pour autant mettre l’animal au même rang que l’être humain.

Je précise par ailleurs que ces vidéos, qui abordent des faits dramatiques, ne présentent cependant aucune image choquante et sont donc visionnables par tous.

Vidéo 1 : La maltraitance animale

Vidéo 2 : Réponse aux vegan radicaux

Note

(1) : Attention toutefois, en anglais « vegan » peut simplement désigner un « végétarien », ce qui est complètement différent. Une personne a le droit de décider de son alimentation. Ce qui est anti-biblique, c’est l’idéologie qui rejette la spécificité humaine vis-à-vis des autres animaux.

 

A propos David Vincent 296 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.