Combien de temps a duré le séjour des Hébreux en Egypte ?

Cette question paraît anodine, puisque le texte biblique est a priori très clair : « Les descendants d’Israël avaient séjourné durant quatre cent trente ans en Egypte. Au terme de ces quatre cent trente ans, le jour de la Pâque, toutes les troupes de l’Eternel quittèrent l’Egypte. » Exode 12 : 40-41

Pourtant la tradition juive affirme clairement que le séjour en Egypte n’a duré que 210 ans. Cette tradition est très ancienne puisque, comme le rappelle le Talmud de Babylone (Meguilla 9a), les traducteurs de la Septante avaient déjà modifié ce verset en faisant commencer les 430 ans au moment du séjour d’Abraham en Canaan.

En tant que chrétiens, nous pourrions considérer que ce problème concerne juste la tradition et que nous n’avons pas à nous en soucier. Toutefois, cette tradition se retrouve aussi dans le Nouveau Testament puisque cette information est reprise par l’apôtre Paul dans son Epître aux Galates (3 :16-17) :

« Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit: et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule: et à ta postérité, c’est-à-dire, à Christ. Voici ce que j’entends: une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cents trente ans plus tard. »

Paul écrit que la Loi est survenue 430 ans après la promesse, ce qui correspond donc à l’interprétation mentionnée précédemment. En effet, si le séjour en Egypte avait duré 430 ans, alors il y aurait eu plus de 600 ans entre la promesse et le don de la Loi. La mention de 430 ans entre la promesse et la loi montre que Paul considère que le séjour en Egypte n’a duré que 210 ans environ.

Une fois ce constat établi, on peut maintenant se poser la question suivante : Pourquoi les Judéens ont-ils unanimement considéré que le séjour en Egypte n’a duré que 210 ans alors que le texte biblique indique clairement que celui-ci a duré 430 ans ?

En réalité, cette tradition vient du fait que les commentateurs se sont très vite aperçus qu’il était impossible que le séjour en Egypte ait duré 430 ans.

En effet, si on étudie attentivement les généalogies, on constate que :

a) Kéhat, fils de Lévi, qui faisait parti du groupe descendu en Egypte (Genèse 46 :11), vécu 133 ans (Exode 6 : 18)

b) Amram, fils de Kéhat, vécu 137 ans (Exode 6 :20)

c) Moïse, fils d’Amram, avait 80 ans au moment de la sortie d’Egypte (Exode 7 : 7).

En cumulant, ces trois générations, on arrive donc à un total de 350 ans. C’est un grand maximum, déjà inférieur à 430 ans, qui est en réalité impossible, puisqu’il faut encore soustraire à ce résultat :

a) Les années vécues par Kéhat en dehors de l’Egypte

b) Les années où Kéhat et Amram vécurent en même temps que leurs fils respectifs.

Il était donc impossible de considérer que le séjour en Egypte ait effectivement duré 430 ans et un séjour de 200 ans environ paraît plus raisonnable.

Articles liés

Qui sont Jannès et Jambrès ? 

Qui sont les auteurs des livres de la Bible d’après la Tradition juive rabbinique ?

A propos David Vincent 295 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.