Un culte chrétien au deuxième siècle

Justin est né dans la colonie romaine de Flavia Neapolis, qui correspond actuellement à la ville de Naplouse, aux alentours de 110. En quête de vérité, il s’intéresse aux différentes philosophies de son temps et se convertit finalement au christianisme. Il écrit alors plusieurs ouvrages apologétiques, c’est-à-dire des ouvrages ayant pour but de défendre la foi chrétienne.

Dans la première apologie, il s’adresse aux empereurs pour demander la liberté de culte en faveur des chrétiens. Il explique que les accusations que l’on porte contre eux sont fausses. C’est dans ce cadre là qu’il en vient à décrire un culte chrétien.

Description d’un culte chrétien au deuxième siècle

« Au jour que l’on appelle « le jour du soleil » (dimanche), tous, qu’ils demeurent en ville ou à la campagne, se réunissent en un même lieu ; on lit les Mémoires des apôtres ou les écrits des prophètes, aussi longtemps que c’est possible.

Puis, quand le lecteur a fini, le président de l’assemblée prend la parole pour nous admonester et nous exhorter à imiter ces beaux enseignements. Ensuite nous nous levons tous ensemble et nous adressons des prières et, comme nous l’avons dit plus haut, lorsque nous avons achevé la prière, on apporte du pain, ainsi que du vin et de l’eau, et le président, pareillement, fait monter des prières et actions de grâces, de son mieux, et le peuple exprime son accord en proclamant l’Amen.

Puis on fait pour chacun la distribution et le partage de l’eucharistie ; on envoie aussi leur part aux absents par l’intermédiaire des diacres.

Ceux qui ont du bien et qui le veulent donnent librement ce qu’ils veulent, chacun selon son grè ; ce qui est recueilli est mis en réserve auprès du président C’est lui qui assure des secours aux orphelins, aux veuves, à ceux qui sont dans l’indigence du fait de la maladie ou de quelque autre cause, ainsi qu’aux prisonniers, aux hôtes étrangers ; en un mot, il prend soin de tous ceux qui sont dans le besoin.

C’est le jour du soleil que nous nous réunissons tous ensemble, parce que ce jour est le premier, celui où Dieu, en transformant la ténèbre et la matière, fit le monde, et celui où Jésus-Christ notre Sauveur est ressuscité des morts. » (1)

Commentaire

On constate qu’à l’époque de Justin, milieu du deuxième siècle, l’assemblée principale avait lieu le dimanche. Cette pratique est déjà attestée par les lettres d’Ignace d’Antioche. Le déroulement du culte est le suivant :

1) Lecture des Ecritures (Ancien ou Nouveau Testament, les « Mémoires des apôtres » étant nos évangiles).

2) Prédication

3) Temps de prière

4) Eucharistie

5) Collecte pour ceux qui sont dans le besoin

Note

(1) Justin Martyr, Apologie I, 67, 3-8.

Bibliographie

Justin Martyr, Apologie pour les chrétiens, (trad. Ch. Munier), Paris, Le Cerf, 2006.

Articles liés

La jurisprudence de Trajan sur le statut des chrétiens dans l’Empire romain

L’épître aux Corinthiens de Clément de Rome

La collection « Sources Chrétiennes »

A propos David Vincent 285 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.