La Bible d’Alexandrie

J’ai déjà eu l’occasion de parler à plusieurs reprises de la Septante et de son utilité pour l’étude du Nouveau Testament. Dans cet article, j’aimerais vous présenter un formidable outil pour tous ceux qui souhaitent travailler sur la Septante : La Bible d’Alexandrie.

La Bible d’Alexandrie est une collection fondée en 1986 par Marguerite Harl qui a pour but d’éditer une traduction complète de la Septante.

Cette traduction repose sur un principe fondamentale : la Septante n’est pas éditée en tant que simple traduction du texte hébreu, mais en tant que texte à part entière, c’est-à-dire que les éditeurs considèrent que le texte de la Septante a sa propre cohérence interne.

Les points forts

Cette traduction se base sur une édition critique de la Septante. Contrairement aux anciennes traductions du XIXe siècle, disponibles sur internet, qui se basaient sur un manuscrit ou au mieux un petit nombre, cette version prend en compte l’ensemble des manuscrits grecs de la Septante, mais aussi les versions (les anciennes traductions) et les citations patristiques, ce qui permet de proposer un bien meilleur texte.

Par ailleurs, cette traduction est accompagnée de nombreuses notes de bas de pages qui se répartissent en trois catégories :

  1. Celles qui précisent et justifient les choix de traduction
  2. Celles qui listent les différences entre le Texte Rabbinique et la Septante
  3. Celles qui signalent les développements exégétiques (judéens et chrétiens) qui ont pour origine le texte grec.

Chaque traduction annotée est précédée d’une introduction détaillée qui récapitule les principales conclusions de l’étude du texte de la Septante (vocabulaire, différences avec le texte rabbinique, etc.)

Au delà même du texte, cet apparat critique constitue sans aucun doute le point fort de la collection et est indispensable pour tous ceux qui veulent étudier la Septante.

Les points faibles

Il faut tout d’abord noter, le temps d’édition très long. Plus de trente ans après le début du projet, celui-ci n’en est même pas à la moitié et de nombreux livres importants manquent : Esaïe, Jérémie, Ezéchiel, les Psaumes, etc.

Le deuxième point faible est le prix. Chaque ouvrage coûte entre 30 et 50 euros. La collection complète reviendra donc à plusieurs centaines d’euros.

Bible ALexandrie

(Cliquer sur l’image pour agrandir)

Livres actuellement sortis (la liste sera mise à jour au fur et à mesure)

1.Genèse

2.Exode

3.Lévitique

4.Nombres

5. Deutéronome

6.Jésus (Josué)

7. Juges

8.Ruth

9.1 Première livre des Règnes (1 Samuel)

11.2 Deuxième livre d’Esdras

12. Esther

13. L’Ecclésiaste

17. Proverbes

23.1 Osée

23. 4-9 Joël, Abdiou, Jonas, Naoum, Ambakoum, Sophonie

23. 10-11 Aggée, Zacharie

23. 12 Malachie

25.2 Baruch, Lamentations, Lettre de Jérémie

A propos David Vincent 221 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.