L’imaginaire du complot mondial (Pierre-André Taguieff)

Dans un article précédent, j’ai eu l’occasion de présenter le livre de Michael Barkun A Culture of Conspiracy (2003), qui me paraissait une bonne introduction au complotisme. Malheureusement celui-ci n’est disponible qu’en anglais. Toutefois, j’ai, entretemps, découvert un livre qui pouvait aussi servir d’introduction pour les francophones.

L’imaginaire du complot mondial

Ce petit livre s’intitule L’imaginaire du complot mondial. Aspects d’un mythe moderneet a été publié par les éditions « Mille et une nuits » en 2006. Son auteur Pierre-André Taguieff est un chercheur français spécialisé sur les questions du complotisme. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le sujet dont Les Protocoles des Sages de Sion. Faux et usages d’un fauxet La Foire aux « Illuminés ».Ésotérisme, théorie du complot, extrémisme.

Plan du livre

Ce petit livre se présente à la fois comme une introduction, un résumé et un bilan provisoire de ces travaux. C’est donc l’idéal pour commencer. Il est composé de dix chapitres répartis en deux parties. La première partie traite de la question de la place du complot mondial dans la culture contemporaine, tandis que la seconde s’intéresse plus précisément au complot juif. Précisons que l’auteur a une démarche militante et qu’il est lui-même probablement juif ou proche de ces milieux. Cela se ressent malheureusement dans certains de ses jugements, lorsqu’il traite par exemple Dieudonné de « bouffon ». Des insultes qui n’apportent rien à sa démonstration. En dépit de cette faiblesse, le livre n’en constitue pas moins une riche source d’information.

Les principes de la pensée complotiste

Il y a à la fois un raisonnement théorique sur le sens du complotisme et la présentation d’exemples concrets. Concernant l’aspect théorique, il propose quatre principes qui structurent la pensée conspirationniste :

1) Rien n’arrive par accident

2) Tout ce qui arrive est le résultat d’intentions ou de volontés cachées

3) Rien n’est tel qu’il paraît être. Les apparences sont donc toujours trompeuses. Tout est masqué, donc à démasquer.

4) Tout est lié, mais de façon occulte. L’interprète doit s’efforcer de « désocculter » les relations entre forces obscures.

Diversité des complots

Il montre que le complotisme peut toucher tous les milieux, ainsi certains milieux gays anglo-saxons ont émis l’idée que le sida avait été créé pour éliminer les homosexuels, mais aussi que les connexions sont parfois très surprenantes. Ainsi les thèses complotistes peuvent circuler entre les militants occultistes nazis, ou néo-nazis, les protestants fondamentalistes, les catholiques romains traditionnalistes et les islamistes radicaux (ou non). Parmi les groupes les plus souvent pris pour cible, on retrouve les juifs, les francs-maçons et les jésuites.

Complot et divertissement

Les thèses complotistes sont aussi relayées par certaines productions artistiques, livres ou films notamment, comme The X-Filesou Da Vinci Code. A ce propos, il cite un sondage très intéressant selon lequel 30% des Français pensent que l’histoire du Da Vinci Code est « plutôt vraie » ou « totalement vraie ». Ce sondage m’a interpellé et m’a montré la nécessité de faire quelques vidéos sur le sujet. Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, l’idée centrale du Da Vinci Codeest que Jésus aurait en fait eu des enfants avec Marie-Madeleine.

Enfin signalons que ce livre contient une très riche bibliographie, qu’il n’est pas possible de présenter dans le cadre d’une simple introduction.

Conclusion

En conclusion, je recommande fortement ce livre à toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire du complotisme. C’est certainement une des meilleures portes d’entrée pour découvrir ce champ de recherche, dans lequel je suis personnellement encore très novice, mais que j’espère pouvoir explorer davantage à l’avenir.

Bibliographie

Taguieff, P.-A. (2006). L’imaginaire du complot mondial. Aspects d’un mythe moderne. Paris : Mille et une nuits.

Version vidéo

Articles liés

Si vous avez un commentaire ou une question, vous pouvez me contacter.

Si vous appréciez le travail, vous pouvez contribuer au financement participatif de Didascale sous forme d’un micro-don mensuel.

A propos David Vincent 296 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.