La mission de l’Eglise

A la fin  de l’article précédent, nous nous étions arrêtés à la résurrection de Jésus. Après sa résurrection, Jésus est resté quelques temps sur Terre avec ses disciples avant de remonter vers son Père, c’est ce que nous appelons « l’ascension ».

Une promesse

Toutefois, juste avant son ascension, Jésus avait promis d’envoyer sur ses disciples « ce que Son Père a promis ». Cette promesse n’est pas nouvelle et Jésus en avait déjà parlé lors de son ministère terrestre :

« Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. » Jean 16 : 7

Quelle déclaration étrange et surprenante ! Jésus, la Parole de Dieu incarnée, affirme qu’il est avantageux pour ses disciples qu’il ne reste pas lui-même sur Terre avec eux, mais qu’il vaut mieux qu’il parte pour que ses disciples puissent recevoir « le consolateur ».

Comment comprendre une telle déclaration ?

Christ

Pour comprendre cela, il faut se souvenir de qui est Christ. A force de parler de « Jésus-Christ », on a presque l’impression que Jésus est le prénom et Christ le nom de famille et de plus en plus de personnes oublient la signification réelle de Christ.

Christ n’est pas un nom mais un état et une fonction. Christ est la traduction grecque de « mashiah », « le messie », c’est-à-dire « le oint ». Le Christ c’est celui qui a été oint par Dieu. Sous l’Ancienne Alliance, les prêtres et les rois étaient oints.

Jésus a reçu cette onction lorsque le Saint-Esprit est descendu sur Lui après son baptême. C’est ce même Saint-Esprit que Jésus a ensuite promis à ses disciples.

Le nouveau corps de Christ

Cette promesse s’est réalisée lors de la Pentecôte :

« Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. » Actes des apôtres 2 : 1-4

A ce moment, l’assemblée des disciples de Jésus (« l’Eglise ») a été ointe. Elle est donc devenue le nouveau corps de Christ qui agit sur Terre :

«  Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. » Epître aux Ephésiens 1 : 20-23

La mission de l’Eglise

L’Eglise a pour mission de poursuivre le ministère terrestre de Jésus. Tout ce que Jésus a fait, l’Eglise est appelée à faire la même chose :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. » Evangile selon Jean 14 : 12-13

Lorsque Jésus était sur Terre, il n’agissait pas de lui-même mais c’était le Père qui opérait toutes choses en Lui :

« Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes » Actes des apôtres 2 : 22

De la même manière, le Père agit actuellement à travers le nouveau corps de Christ.

Conclusion : l’Eglise et le Royaume de Dieu

Toute l’action de Jésus visait à préparer la venue du Royaume de Dieu. Celui-ci a été inauguré lors de la résurrection de Jésus qui marque le début de la Nouvelle Création. Ce Royaume, qui est déjà une réalité spirituelle, doit maintenant se manifester concrètement sur Terre. C’est à l’Eglise que Dieu a confié cette tâche.

 

A propos David Vincent 294 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.