Qui est l’Antéchrist ?

L’antéchrist est un personnage dont on aime bien parler. Certaines personnes se spécialisent même dans la recherche de son identité : le pape, Obama, Saddam Hussein, le prince Charles ou le prince William, etc.

Instinctivement on associe souvent « Antéchrist » et « Apocalypse », alors qu’en réalité ce terme n’apparaît que dans les épîtres de Jean (la première et la deuxième) et qu’il est bien souvent mal traduit.

Anté ou anti ?

Beaucoup de traductions traduisent en effet par « antéchrist »,  ce qui est une erreur. Ce terme est cependant devenu tellement habituel, qu’en tapant cet article sur Word, le correcteur orthographique me souligne en rouge lorsque j’écris « antichrist ». Pourtant c’est bien cette deuxième traduction qui est correcte. En effet le préfixe « anté » n’existe tout simplement pas en grec et Jean dit bien « antichrist ».

Anté et anti : un simple détail ?

Quelle différence donc entre ces deux termes ? « anté » fait référence à ce qui précède. « Antédiluvien » : ce qui est avant le déluge, « antérieur » : ce qui vient avant. « anti » en revanche veut dire, qui est contre : « anticonstitutionnellement » : qui s’oppose à la constitution. L’antéchrist est celui qui vient avant le Christ, tandis que l’antichrist est celui qui s’oppose au Christ.

On pourrait croire qu’il s’agit d’un simple détail linguistique, de l’ordre de l’anecdote, comme faire la distinction entre « évangélique » et « évangéliste », il n’en est rien. En effet le terme d’« antéchrist », consciemment ou non, déforme notre perception.

L’antéchrist : un tyran de la fin des temps ?

Beaucoup de personnes conçoivent en effet l’antéchrist comme une sorte de dictateur mondial qui viendrait à la fin des temps, juste avant la venue de Jésus. Pourtant, Jean, qui est le seul à nous en parler, en fait une description bien différente.

Lisons tout d’abord les passages :

 « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antichrist vient, il y a maintenant plusieurs antichrists: par là nous connaissons que c’est la dernière heure. » 1 Jean 2:18

« Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l’antichrist, qui nie le Père et le Fils. » 1 Jean 2:22

« et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antichrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. » 1 Jean 4:3

« Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antichrist. » 2 Jean 1:7

Plusieurs points méritent d’être relevés :

a) L’antichrist est celui qui nie la messianité de Jésus. Ici Jean fait bien sûr référence aux Judéens qui ne reconnaissent pas que Jésus est le Messie promis à Israël.

b) L’antichrist est celui qui nie la venue en chair de Jésus. Ici, Jean pense à un groupe de personnes très précis : les gnostiques (et plus particulièrement les docètes), cependant cette remarque peut être étendue à tous ceux qui nient l’incarnation d’une manière ou d’une autre.

c) L’antichrist est déjà présent lorsque Jean écrit : ce n’est donc pas un « boss final » qui viendra juste avant la « fin du monde ».

Conclusion

L’antichrist n’est donc pas une personne particulière mais un état. L’antichrist regroupe tout ce qui d’une manière ou d’une autre s’oppose à la révélation apportée par Jésus-Christ.

« Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. » Luc 11 : 23

Version vidéo

Articles liés

Sommaire de la série :

Les chrétiens et la fin du monde

Article précédent :

L’enlèvement : fuite au ciel ou accueil triomphale ? 

Article suivant :

Daniel 2 : La succession des empires

A propos David Vincent 295 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.