Sommaire : La personne de Jésus

Ma série sur la personne de Jésus est terminée. Je vous propose un sommaire récapitulatif. Il est préférable de lire les articles dans l’ordre pour suivre le développement de la pensée. Le but de cette série est de répondre à une double question : Qui est Jésus ? En quoi cela est-il important pour nous (ses disciples) ?

La position que je présente est une variante du kénotisme. Elle consiste à dire que Jésus est d’essence divine, il est issu de Dieu et n’est pas une créature, mais de nature humaine, c’est à-dire qu’en venant sur Terre il s’est dépouillé de ses attributs divins et a vécu comme un simple homme.

Importance et limites de la christologie 

Jésus de Nazareth : Essence divine et nature humaine

Homme déchu ou Homme nouveau : quel est notre modèle ? 

 

 

A propos David Vincent 221 Articles
Né en 1993, David Vincent est chrétien évangélique et doctorant en sciences religieuses à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (#GSRL). Ses recherches portent sur l’histoire de la théologie chrétienne et de l’exégèse biblique, les rapports entre théologie et savoirs profanes, et l’historiographie confessionnelle. Il est membre de l’association Science&Foi et partage ses travaux sur son blog et sa chaîne Youtube.
  • Pingback: Le conflit israélo-palestinien et la fin des temps - Didascale()

  • Toky

    Bonne série Vincent,

    J’adhère à cette position 🙂

    Une question : est-ce que le kénotisme n’est pas du coup une entorse au concept de la Trinité tel que fixé lors du concile de Nicée en 325 ? (Ce qui ne serait pas un problème pour moi, au contraire)

    1 Corinthiens 8 :6 dit par exemple « néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. »

    Puisque la Bible ne parle pas de « Dieu le Fils » ou de « Fils Éternel », pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas dire que le Père, le seul Dieu (YHWH), s’est dépouillé pour se manifester dans le « Fils » (l’incarnation, né d’une femme, né sous la loi selon Gal 4:4 qui a du coup un commencement) ? Voir aussi « Dieu qui était en Christ » selon 2 Corinthiens 5 :19 ou « Dieu a été manifesté en chair » 1 Tim 3:16 bien que certaines traductions rendent « Celui qui a été manifesté en chair… »

    • Bonjour Toky,

      Je ferai une série d’articles sur le sujet de la Trinité.
      En soit, le kénotisme n’est pas nécessairement une entorse à la Trinité.
      On peut très bien adhérer au kénotisme tout en défendant une position néotrinitaire (la conception courante de la Trinité actuellement).

      Toutefois,personnellement, je suis plutôt paléotrinitaire. C’est à dire que j’adhère à la Trinité telle qu’elle était comprise par les chrétiens des trois
      premiers siècles.

      Enfin, concernant le dogme actuel, il est surtout héritier du concile de Constantinople (en 381), puisqu’il y avait encore des paléotrinitaires après Nicée (Hilaire de Poitiers par exemple).

      Si le sujet t’intéresse, nous aurons certainement l’occasion d’en rediscuter.

      • Toky

        Oui, ça m’intéresse. J’attends la série avec impatience. On en reparlera 🙂

        • Madeleine Cyril

          Bonsoir David,

          J’aurai tendance à comprendre aussi que ceci est une entorse au concept de trinité fixé par le Concile de Nicée.

          Pourrais tu m’expliquer le concept de néo-trinitaire ?

        • Bonjour Madeleine,
          Je ne pense pas que cette position remette en cause la conclusion de Nicée. Cependant tu penses peut-être à un point en particulier ?
          N’hésite pas à m’éclairer sur la question.

          Concernant le néo-trinitarisme, c’est la doctrine actuelle de la Trinité telle qu’elle est définie par le concile de Constantinople. Grosso Modo Un Dieu en Trois Personnes égales.

          Je parle de néo-trinité car les chrétiens des premiers siècles utilisaient aussi ce terme de Trinité sans pour autant lui donner exactement le même sens.

        • Madeleine Cyril

          C’est Cyril mon prénom =)

          Non effectivement.
          J’y ai beaucoup réfléchi cette semaine.
          Et le point ou je me perds et les deux natures du christ homme et divine. Comme toi je serai tenté de ne pas les placer sur le mêmes niveaux.

          Il a toujours vécu dans le père et le père en lui. L’incarnation est le moment plus difficile à comprendre. Kénose ou pas Kénose ^^.
          C’est le point le plus Difficile.

          Autre chose. J’en suis venu à comprendre que Le Père et le Fils vivent en Union, indistinctement, agissant par la même volonté. La parole a toujours été présent avec le Père. Et que l’esprit saint est une autre « expression », « l’état » par lequel DIeux agit.

          Jésus étant une « expression », la parole de dieu faite chaire, qui nous a permis a nous créature finie, de percevoir dieu, un être infinie.
          Ce qui rend compliqué de comprendre l’aspect infinie de dieu a travais Jésus l’homme, « expression » finie.

          Dieu est infinie, soit que jésus est le verbe qui s’est fait chair.
          Il a durant son ministère agis selon la volonté du père, et fais ses miracles grâce aux saint-esprit.
          La trinité est les différents « états » finies d’un même être non finie.

        • Désolé Cyril ! Merci pour cette rectification 🙂